Egypte

Un voyage à travers l’Egypte. Le Caire, les oasis dans le désert, puis la plongée dans l’histoire le long du Nil, de Luxor à Aswan.

 

Le Caire, cette ville chaotique avec ses 20 millions d’habitants, ne laisse pas indifférent. Les gigantesques pyramides, témoins d’une audace incroyable, contrastent avec la pauvreté, la pollution d’une ville remplie de touristes, avides de fixer pour l’éternité leur présence devant les monuments.

 

Le désert libyen avec ses oasis de Baharia, Farafra, Dakhla, Kharga offre au touriste venu de la Suisse grise et couverte de neige un spectacle jamais vu. La diversité des paysages nous étonne. Et, soudainement, la verdure apparaît. On comprend alors l’importance de l’eau comme source de vie. La vie dans les oasis est traditionnelle, marquée par la présence des hommes, les femmes n’apparaissent pas.

Slideshow

 

Venant du désert, austère, mais paisible et silencieux, pour plonger dans le bain touristique autour des monuments du Nil, est perçu comme un petit choc. Le monumentalisme des anciens égyptiens laisse perplexe. Ensuite, sur le pont du bâteau, on laisse passer le paysage comme un film. Une beauté irréelle et seulement un regard plus près démasque la pauvreté du pays. Les marchands dans les souks sont encore plus agressifs qu’ailleurs, le touriste venu de loin leur donne l’espoir d’un petit revenu supplémentaire.

Slideshow

 

Au sud, à Aswan (Assouan) la population change. Les nubiens, peuple africain, sont plus doux, plus calmes, gardent davantage leur dignité vis-à-vis du touriste. Et les enfants sont une source de joie, comme partout.

Slideshow

 

Regardez les images détaillés (zoomifies) ici

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *